archive

Archives Mensuelles: juin 2014

mon corps et moi

Tombeau de René Crevel

© Betty Goodwin

moins les images, que cet état
On prend une toile, des pinceaux. On prend du
nocturnes par un seul fait. À midi les accessoires

cherchons les sensations nettes et insuffisantes
ornaient ma chambre
rêve, et pourtant
Pourtant, je le
secousse

en deux, nous nous apercevons que
toujours à ces soi-disant

mordue, mais
oui, ma langue
il plaît à nos minutes lucides d’amonceler.

Paul-Marie Lapointe, 1979, Tombeau de René Crevel

*

Notre bibliothèque particulière
Ressac nos écrits
La pluie remise

Paul-marie Lapointe arrache la langue au jour et inscrit chaque lettre dans nos corps. Le radical poète.

%d blogueurs aiment cette page :