archive

Archives Mensuelles: avril 2013

En pleine voie avancent les jours un peu plus. Les arbres sont encore vides. Que du ciel. Aucune feuille nouvelle. Des heures passées, puis des venues d’évitement. Des distances fomentées les horizons à visiter. J’en ai fini des fins de semaine d’ouvrages.  

Maudire

Maudire poème
Manches d’outillages

Encore vert d’espoir
Sombre endigue
L’âtre demi-jour dévale
Viré d’instant

Sang reformé la croix
Oscille l’ostryer dense
L’asile ligneux de la terre
Ornent le ciel

Lier le monde, se relier à lui, dans un sens nouveau. Cercle du réel à refondre. Je continue à lire Jón Kalman Stefánsson, islandais poète et romancier, Jim Harrison, grand poète de l’Amérique territoriale, Essenine qui traîne ses bottes dans la terre russe et Jacques Ferron fauchant Le salut de l’Irlande. J’ai fait l’allée, le plein de livres dans mon dernier périple à Québec. Pour un temps. Je rêve de voyages.

Les charges m’enclavent l’écrit.

*

Le cahier des charges

Et les livres tombent
À la boue du printemps retour
La rosée les yeux fermés

La brûlure d’une plaie
Renouvelle
Le feu les jointures
Mais garde bouche close
Sur ton aspiration

S’invite je lie
Mais déborde si peu
À gorge déferlée

%d blogueurs aiment cette page :