archive

Archives Mensuelles: septembre 2012

Ascension

Tant que je porte pieds

Le poids de nos os

nos mains

Je m’efforce d’inonder

Je m’efforce de faible emplissage

Les quelques mots que j’exige

notre main

Valse sauvage de silence

Que dire la dispersion

Je ne suis qu’à oublier

La fin des saisons nouvelles

qu’à tenir

Éclat de cahier. Je pars pour un court séjour en France, au sud. Je fuis des résultats les élections sans changement d’un peuple de manger froid. Je continue de piocher sur un recueil, à suivre au retour.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :